Télémédecine mobile en Afrique : les nouvelles technologies au service de la santé

Malgré une croissance économique rapide, la plupart des pays africains possèdent encore un système de santé fragile. Le manque de médecins qualifiés, en particulier dans les régions isolées, prive une grande partie de la population de soins médicaux adaptés. Facilitée par la démocratisation des outils de communications comme le téléphone portable ou Internet, la mise en œuvre d’une prise en charge médicale à distance permet de pallier ces difficultés. Même si de nombreux défis restent à relever, le développement de la télémédecine mobile en Afrique représente aujourd’hui un véritable enjeu de santé publique.

Les bénéfices de la cybersanté pour le continent africain

Favoriser l’accès aux soins dans les déserts médicaux

De nombreux Africains rencontrent des difficultés pour se soigner en raison d’une pénurie de praticiens et d’infrastructures sanitaires. Le continent représente 17 % de la population mondiale, mais ne dispose que de 3 % des effectifs de santé. À titre de comparaison, on compte 0,21 médecin pour 1000 habitants en Afrique, contre 11,1 en Europe.

En outre, on observe une répartition territoriale très inégale des ressources médicales humaines et matérielles. Les établissements de santé et les médecins se concentrent dans les capitales et les grandes métropoles, au détriment des zones rurales. Certaines régions reculées se transforment ainsi en véritables déserts médicaux, comme on peut en trouver également en France. De plus, les réseaux routiers parfois défaillants ne facilitent pas le déplacement des praticiens et des patients.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Afrique subsaharienne est la partie du monde la plus touchée par cette désertification médicale, avec l’Asie du Sud. L’agence des Nations Unies estime qu’il manque 2 millions de professionnels de santé pour satisfaire les besoins sanitaires de ces deux régions de la planète.

En s’affranchissant des distances, la télémédecine répond à la double problématique de la pénurie de médecins et de l’isolement géographique des populations. Les technologies de l’information et de la communication permettent ainsi d’élargir l’accès aux soins médicaux pour le plus grand nombre.

 

Améliorer la prise en charge des patients et la maîtrise des coûts

Contrairement à ce qu’on imagine souvent, la télémédecine ne se résume pas à réaliser des consultations médicales à distance. Elle regroupe en effet plusieurs pratiques :

  • Téléconsultation : elle permet aux malades de consulter un médecin à distance sans se déplacer dans un cabinet médical. Le praticien et le patient peuvent se voir et communiquer grâce à un ordinateur, une tablette ou un smartphone connecté à Internet et équipé d’une webcam, d’un micro et d’un haut-parleur.
  • Télérégulation : ce type de télémédecine ressemble à la régulation médicale effectuée au standard du Samu et des pompiers en France. Le patient est mis en contact avec un médecin régulateur qui oriente sa décision en fonction des renseignements donnés : envoi des secours d’urgence, ou renvoi vers un centre de santé ou un hôpital.
  • Téléexpertise : elle permet aux médecins isolés ou aux équipes médicales de dispensaires éloignés des centres urbains de solliciter l’avis d’un confrère plus compétent, parfois situé à des milliers de kilomètres, pour poser un diagnostic. Cette pratique est particulièrement adaptée à certaines spécialités médicales, comme la dermatologie, la gynécologie, l’obstétrique et la cardiologie. Des photos de lésions de la peau, des échographies ou des électrocardiogrammes peuvent facilement être transmis pour analyse à un dermatologue, une sage-femme ou un cardiologue à l’autre bout du pays ou du monde.

Ainsi, la télémédecine optimise la qualité des soins prodigués aux patients. Elle favorise la communication et la collaboration entre les professionnels de santé, et contribue à améliorer leurs conditions de travail. Enfin, la médecine à distance permet de gagner du temps et réduire les dépenses de santé en évitant les déplacements et les hospitalisations inutiles. Elle joue donc un rôle essentiel dans la construction de systèmes de santé fonctionnels sur le contient africain.

 

Les défis de la télémédecine mobile en Afrique

Cibler les besoins spécifiques des pays africains

En Afrique comme ailleurs, la mise en place d’une politique de santé connectée réussie passe par la définition d’objectifs adaptés aux conditions locales. En ce qui concerne les populations africaines, les priorités sont :

  • la réduction de la mortalité maternelle et infantile à la naissance ;
  • l’amélioration du taux de vaccination des enfants afin de prévenir la mortalité infantile due aux infections ;
  • la lutte contre les pathologies endémiques comme le paludisme et la bilharziose (également appelée schistosomiase), qui constituent les deux maladies parasitaires les plus meurtrières au niveau mondial.

 

Former les professionnels de santé

La médecine traditionnelle implique une relation singulière entre le soignant et son patient. À l’inverse, la télémédecine nécessite une collaboration pluridisciplinaire entre les différents intervenants afin d’assurer la coordination des soins. Il est donc indispensable d’accompagner ce changement de mode d’organisation grâce à la formation professionnelle des équipes médicales et paramédicales. En outre, les outils de communication utilisés pour l’application de la télémédecine facilitent l’apprentissage à distance.

 

Des soins à distance pour tous grâce à Lihope

Une équipe expérimentée pour promouvoir la santé connectée

Lihope souhaite mettre à profit sa solide expertise dans le domaine de la simulation médicale, doublée d’une longue expérience de l’Afrique de l’Ouest et du Maghreb, pour développer la télémédecine en Afrique. Nous vous accompagnons grâce à des solutions innovantes et performantes pour améliorer l’offre de soins aux patients :

  • une plateforme mobile et des dispositifs médicaux connectés ;
  • des formations alliant théorie et pratique à travers du matériel de simulation.

 

Une solution de télémédecine complète, intuitive et évolutive

Lihope propose une tablette numérique équipée de la plateforme Nomadeec, la meilleure plateforme mobile de télémédecine du marché. Cette solution globale permet de pratiquer la médecine à distance sous toutes ses formes : téléconsultation, téléexpertise et télérégulation.

Nomadeec assure le lien entre l’effecteur (professionnel de santé présent sur le terrain : urgentiste, ambulancier, secouriste, pompier, infirmier, pharmacien, etc.) et le médecin requis à distance (médecin généraliste ou spécialiste, dans la capitale du pays ou en France.)

L’application propose des fonctionnalités adaptées aux compétences de ces différents types d’utilisateurs. La tablette permet d’effectuer des mesures médicales grâce à des dispositifs connectés via Bluetooth : tensiomètre, oxymètre, électrocardiogramme, glucomètre, thermomètre, stéthoscope, etc.

Contactez-nous pour plus de renseignements sur nos offres en télémédecine.