L’échographie est un examen de routine réalisé dans le cadre de nombreuses spécialités médicales : gynécologie-obstétrique, cardiologie, angiologie, etc. Depuis une dizaine d’années, elle s’impose également dans les structures d’urgence où elle bouleverse les pratiques des professionnels de santé. En effet, l’utilisation de cette technique d’imagerie non invasive améliore le diagnostic et la prise en charge des patients en détresse vitale. Principe, atouts et formation du personnel soignant : on fait le point sur l’échographie en médecine d’urgence ou échoscopie.

 

Caractéristiques de l’échographie ou échoscopie d’urgence

Échographie et échoscopie : principe et différences

L’échographie consiste à explorer les organes internes à l’aide d’une sonde à ultrasons appliquée sur la peau. Le faisceau d’ultrasons traverse les tissus puis se réfléchit sous forme d’écho. Le signal recueilli est analysé par un système informatique et transcrit en image sur un écran.

Bien qu’elles soient basées sur le même principe, l’échographie et l’échoscopie se distinguent par leurs objectifs différents :

  • L’échographie est un examen approfondi, standardisé et quantitatif qui a pour but la description intégrale de l’organe cible avec des enregistrements et des mesures précises. Elle donne lieu à un compte-rendu détaillé illustré par des images.
  • L’échoscopie (contraction des mots « échographie » et « stéthoscope ») est un acte non standardisé et qualitatif utilisé en complément de l’examen clinique. Cette imagerie en temps réel permet l’obtention de données immédiates pour orienter le diagnostic et le choix thérapeutique en cas d’urgence.

 

Comme l’échographie, l’échoscopie est réalisée avec un échographe statique, portable ou ultraportable. Grâce aux progrès technologiques, les performances des appareils portatifs se rapprochent de plus en plus de celles des équipements classiques.

 

Bénéfices de l’échographie en médecine d’urgence

L’échoscopie d’urgence présente de nombreux avantages cliniques :

  • Il s’agit d’une technique non invasive, rapide et répétable qui fournit des résultats en temps réel.
  • Elle peut être réalisée à l’intérieur ou à l’extérieur de l’hôpital grâce aux échographes portables.
  • C’est une solution peu coûteuse qui convient à un large éventail d’applications et à tous les patients, adultes comme enfants.
  • Son fonctionnement intuitif facilite l’apprentissage de l’utilisateur et limite la durée d’analyse.

 

L’échoscopie constitue ainsi un outil décisionnel qui favorise une prise en charge rapide et adaptée des patients en urgence vitale. Cet examen-clé en traumatologie contribue au diagnostic lésionnel et fonctionnel ainsi qu’à l’amélioration de la qualité des soins dispensés.

 

Applications de l’échographie en médecine d’urgence

Échographie et diagnostic lésionnel

La principale utilisation de l’échoscopie est la recherche d’un épanchement liquidien ou d’une hémorragie interne chez les victimes d’un traumatisme de l’abdomen ou du thorax.

  • L’échographie abdominale permet de mettre en évidence un épanchement intra-péritonéal et de quantifier un épanchement péricardique avec un niveau de performance comparable à celui du scanner.
  • L’échographie pulmonaire détecte la présence de lésions parenchymateuses ou d’un épanchement pleural (pneumothorax). Plus efficace que la radiographie, elle réduit le délai du diagnostic ainsi que la mortalité des patients traumatisés du thorax.

 

L’échoscopie est également utilisée pour la recherche de fractures osseuses via l’examen du squelette : os longs des bras et des jambes, mais aussi massif facial (cadre orbitaire, os propres du nez, maxillaires), voûte crânienne, sternum, côtes, clavicules, rotules, etc. Non douloureuse, l’échographie des os améliore la prise en charge préhospitalière : choix d’un transport médicalisé ou non, réduction ou réalignement de la fracture, etc.

 

Échographie et diagnostic fonctionnel

L’échographie d’urgence constitue en outre un outil d’évaluation de l’état clinique neurologique, hémodynamique et respiratoire du patient.

La mesure du débit sanguin dans l’artère cérébrale moyenne par un doppler transcrânien reflète l’irrigation du cerveau. Cela permet une détection précoce d’un défaut de perfusion cérébrale et la mise en place le cas échéant d’un traitement thérapeutique spécifique.

L’échographie cardiaque ou échocardiographie est indiquée pour le dépistage d’une dysfonction ventriculaire gauche ou droite.

Enfin, l’échographie de la veine cave s’utilise pour évaluer la volémie (volume total de sang circulant dans l’organisme). Elle met en évidence l’apparition ou l’aggravation d’une hémorragie et contribue à optimiser la prise en charge hémodynamique des patients traumatisés.

 

Formation des professionnels de santé à l’échoscopie

Nécessité de la formation des médecins urgentistes et infirmiers

L’échographie d’urgence ne tolère pas l’improvisation : chaque minute compte lorsque le pronostic vital est engagé. En 2016, la Société française de médecine d’urgence (SFMU) a mis en place un consensus formalisé et défini un premier niveau de compétence pour l’échographie clinique en médecine d’urgence.

La formation du personnel soignant à ces nouvelles techniques est donc indispensable, notamment en Afrique. Dans le cadre de la télémédecine mobile, l’échographie peut en effet contribuer à l’amélioration des soins d’urgence sur le continent africain, qui souffre du manque de praticiens dans les zones rurales. L’échographe portable fait ainsi partie des dispositifs médicaux connectés compatibles avec la plateforme Nomadeec commercialisée en Afrique par LIHOPE.

 

Programme de formation à l’échoscopie d’urgence FAST

LIHOPE propose aux professionnels de santé une formation à l’échoscopie d’urgence FAST (Focused Assessment with Sonography for Trauma) pour comprendre le fonctionnement et maîtriser l’utilisation de l’outil échographique. Destinée aux médecins et infirmiers confrontés à des urgences et/ou travaillant en milieu isolé, cette formation courte respecte les recommandations de la SFMU. Le stage est encadré par un médecin urgentiste, formateur en échographie et expert en simulation médicale, accompagné d’un technicien en simulation.

La pédagogie employée associe la théorie, sous forme de diaporamas interactifs et de vidéos, à des ateliers pratiques en petit groupe. Les stagiaires sont amenés à utiliser des échographes portables pour s’entraîner sur sujet volontaire sain. Le matériel échographique est fourni par notre partenaire TIBO MEDICAL, spécialiste en imagerie médicale au Maroc.

À l’issue de la formation, les participants connaîtront le principe et les indications de l’échoscopie d’urgence. Ils seront en mesure de réaliser l’examen FAST écho d’un patient, en particulier la recherche des éléments suivants :

  • épanchement liquidien intra-péritonéal, péricardique ou pleural ;
  • hypovolémie ;
  • anévrisme de l’aorte abdominale ;
  • dilatation des cavités pyélocalicielles du rein ;
  • thrombose veineuse profonde (TVP) emboligène des membres inférieurs.

 

La formation prévoit également une initiation à l’échographie interventionnelle. Un QCM d’évaluation et une restitution collective sont proposés en fin de stage.